Comment adhérer ?



Passer commande de revues ou catalogues


Pour passer commande, veuillez remplir le bon de commande ci-joint.
Vous pouvez régler par virement bancaire ou par chèque transmis avec votre commande.

 




Recherche

Brando : Inventaire du Patrimoine (2015, 96 pages - prix : 20 Euros)

Deuxième édition, améliorée.



        Située au sud-est du Cap Corse et dominée par quelques-uns de ses plus hauts sommets, la commune de Brando est composée de deux étroites vallées s'ouvrant sur la mer Tyrrhénienne. Son territoire, habité durant la préhistoire puis l'antiquité, est dès le haut Moyen-âge, un centre politique et religieux, à la fois siège de la piève  Santa Maria et de la seigneurie Gentile qui rayonne sur la moitié sud de la microrégion. C'est l'époque où s'organisent et se structurent ses huit hameaux (auxquels s'ajoutent au moins cinq autres aujourd'hui en ruine). 
       Depuis leurs deux marines, les habitants développent une intense activité maritime et commerciale, leur flotte - la première de l'île au début du XVII° siècle - leur permettant d'assurer les transports les plus variés entre Corse et Continent. Affaiblis au siècle suivant par une mauvaise conjoncture économique et les mouvements de révolte contre Gênes, nombre d'entre eux quittent la commune vers la Sardaigne et les Amériques, alors qu'Erbalunga devient en 1764 un des centres du pouvoir de la nation corse et des corsaire de Pascal Paoli.
       Au XIX° siècle, la construction de la route et la proximité de Bastia - où sont basés les navires employant nombre de marins et capitaines au long cours de la commune - associés à diverses initiatives locales à caractère agricole ou semi-industriel, apportent un renouveau et une nouvelle période de croissance à Brando.
Il reste de ce passé un important patrimoine architectural et mobilier. Le présent ouvrage invite à en découvrir les principaux éléments.