Comment adhérer ?



Passer commande de revues ou catalogues


Pour passer commande, veuillez remplir le bon de commande ci-joint.
Vous pouvez régler par virement bancaire ou par chèque transmis avec votre commande.

 




Recherche

Sauvegarde du patrimoine

Notre association, soucieuse de la sauvegarde du Patrimoine, inaugure cette nouvelle rubrique consacrée aux projets de restauration d'éléments du Patrimoine du Cap Corse en cours.

Cette rubrique est un appel au don ou à l'action, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine sur le site de laquelle vous retrouverez les informations concernant ces projets.

https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/tous



Restauration des objets mobiliers de l'église de Porri :

      Commencée en 1646, la Santissima Annunziata de Porri est terminée en 1680. Lui préexistait au Moyen Âge une chapelle dédiée à San Nicolao. Déjà, en 1848, l’administration avait reconnu que le bâtiment présentait un « intérêt artistique » et sa façade corse est antérieure au style baroque. L’association AREP souhaite restaurer, valoriser ce patrimoine remarquable et en faire aussi un lieu de mémoire.

Sont concernés en priorité : un rarissime tabernacle polychrome et doré du XVIe siècle, un meuble de sacristie, lui aussi du XVIe siècle, tous deux plus anciens que l’église, une chasuble armoriée d’un prince de l’Église, le cardinal G. Franzone, ainsi qu’un ostensoir à gloire rayonnante à son chiffre, des statues : Jeanne d’Arc en armure, St Nicolas, St Roch, St Antoine, la Vierge Marie, des tableaux : un Rosaire, une Vierge des Sept Douleurs, une Conversation sacrée, une Annonciation, un St Nicolas.
 

Questionnant les chercheurs, cette émouvante galerie d’art sacré, ces « trésors méconnus de l’église de Porri », XVIe – XIXe siècles, sont désormais inventoriés par le Service de la Direction du Patrimoine de Corse. Quatre œuvres sont à classer sur la liste des objets mobiliers historiques.

La voûte présente des fresques du XIXe siècle, avec notamment un œil et une oreille, chacun présenté dans un « triangle mystique », les murs sont peints et signés du peintre A. Gillio (peintures datées de 1931).

Le mobilier comprend aussi un meuble de confrérie, dont les statuts ont été trouvés et traduits par Brigitte Fabre-Vittori. L’église dispose d’anciens caveaux communautaires traditionnels, les arche, pour « les hommes, les femmes, les innocents, les étrangers », situés sous le pavé de l’église.
      Pour les historiens d’art, pour les amis du patrimoine, pour les adhérents de l’AREP, cette église est un trésor à préserver, capable de livrer des secrets qui racontent l’histoire de la Corse.

detail_decor_tabernacle.png détail décor tabernacle.png  (1.48 Mo)
image.png image.png  (1.6 Mo)
tableau_zoom.png tableau zoom.png  (4.67 Mo)

SAN PETRU DE LURI - une église à redécouvrir

L'église San Petru de Luri est un édifice actuellement terne et quelque peu discret. On découvre pourtant, en s'y attardant un peu, que ce monument est l'un des plus anciens et importants lieu de culte du Cap et qu'il recèle des richesses qui ne demandent qu'à être révélées. 
Historiquement, la pieve et l'église de Piazza à Luri sont attestées dès le IXème siècle à l'emplacement d'un édifice antérieur encore inconnu aujourd'hui. L'église, probablement de style pisan, perdure à l'époque romane. Elle subit une reconstruction totale à partir de 1563 et présente alors des dispositions qui peuvent avoir été maintenues en grande partie jusqu'aux transformations importantes du XIXème siècle. L'ancien régime voit cependant quelques modifications importantes comme "l'occidentalisation " du chevet et la mise en place du mobilier principal (maître-autels et autels secondaires). 
Au début du XIXème siècle, d'importants travaux sont engagés qui ne seront pas menés à leur terme en dehors de la construction de la sacristie. L'agrandissement de la façade principale et de la création des bas-côtés, par absorption des chapelle préexistantes, seront effectués en 1880. Ces travaux s'achèvent en 1903 avec la reprise des décors intérieurs.

Depuis ces importantes transformations, l'église est entretenue. Mais les éléments de construction vieillissent et s'affadissent. Le monument se dégrade peu à peu malgré quelques campagnes de réfection.
Aujourd'hui, l'église San Petru de Luri souffre de nombreux désordres et ses structures sont en partie altérées : les enduits se sont dégradés, les couvertures sont vétustes, les décors intérieurs subissent des problèmes de supports ou d'inflitrations, les remontées capillaires chargées de sels solubles minent les soubassements, l'installation électrique n'est pas conforme aux normes et d'autre part, la mise en valeur de l'édifice est inexistante. Dans le clocher, le beffroi métallique supportant les cloches est soumis aux intempéries en raison des grandes baies restées sans protection.

L'analyse fine de l'édifice a montré la présence de décors importants, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur et un projet global a pu être établi pour restaurer ce monument dans le respect de ses dispositions culturelles et patrimoniales. 
Si les travaux de couverture de charpente et de maçonnerie retenus ici sont de type courant dans les restaurations de monuments historiques, la particularité de ce projet réside dans le traitement de ses façades extérieures avec la remise en couleur des badigeons qui sont proposés ici à titre d'exemples, le choix définitif devant être arrêté en phase de réalisation et validé par le conseil municipal et le Ministère de la Culture.